La nature de notre réalité

Ce que nous voyons avec nos yeux physiques sont des projections de nos pensées. Ces projections ne sont pas la réalité, mais bien des émanations de nos pensées et nos croyances. Le monde que nous voyons demeure le théâtre d’expériences programmées et projetées vers l’extérieur. La matière est utilisée pour des fins d’expériences. Nous sommes les créateurs de notre monde que nous croyons pour la réalité ultime, hypnotiser que nous sommes, par nos sens.

La vie évolue à travers les mondes et leurs multiples dimensions, récoltant les expériences qui favoriseront l’émergence de la divinité innée.Image associée Mais cette évolution ne se réalisera jamais dans La Réalité Ultime, état indéfinissable et incompréhensible pour les mortels que nous sommes. Elle se fera à travers d’innombrables rêves et de champs d’énergie produits par l’être lui-même.

Il est difficile de regarder à l’intérieur, lorsque nous sommes fascinés par l’extérieur. L’évolution normale veille à ce que, très lentement, nous gagnons en intériorité jusqu’au jour où le dehors commence à moins nous fasciner. Alors seulement, notre attention s’oriente vers l’intérieur et notre réalité est reconnue comme un rêve que nous avons co-créés avec Le Penseur Cosmique.

L’évolution a pour but de nous acheminer vers la pleine reconnaissance que tout est illusion. Nous sommes pour la plupart si hermétiquement emprisonné dans la chair, que nous sommes venus à croire qu’il n’y a pas d’autres réalités possibles. Notre identification à notre corps, à nos souffrances, à notre bonheur et aux formes physiques qui nous entourent crée la grande hérésie du temps et de l’espace.

Paul Beaudry